Bienvenue sur le site de l'Association Culturelle et Historique de Faches-Thumesnil.

EN CE TEMPS-LA
FACHES-THUMESNIL

Ren Ppin et l'opration Dynamo Dunkerque

Et Dunkerque ?

En 1940 la ville compte cent mille habitants et son port figure parmi les cinq ports nationaux avec Marseille, Rouen, Le Havre et Bordeaux. Ces installations gnrent un trafic de cinq millions de tonnes. Deuxime port franais, Dunkerque compte alors 12 kilomtres de quais, un avant port de 80 hectares, lieu de triage des navires, trois cluses, 247 kilomtres de voies ferres desservant les quais, 188 grues, un silo d'une capacit de 15 000 tonnes, quatre formes de radoub, d'importants chantiers navals, des raffineries. Ces infrastructures font vivre 85 000 personnes dont 22 000 dockers.

Cliquer pour agrandir...

Les forces navales de Dunkerque sont constitues, l'aube du 10 mai 1940, de huit avisos, sept chasseurs de sous marins et d'un tas de petits navires auxiliaires tels que les aides dragueurs ou les navires de servitude. Les gros poissons ne sont pas les contre torpilleurs qui stationnaient dans le port l'entre en guerre car ces btiments, trop volumineux et trop vulnrables l'aviation, se prtaient mal aux manuvres de port et circulaient difficilement entre les bancs de sable. Mais Dunkerque abrite cinq divisions de torpilleurs, quatorze vritables lvriers des mers qui ont pour noms "Bourrasque", "Ouragan", "La Cordelire", "L'Incomprise", "Branlebas", "Bouclier", "Flore", "Melpomne", "Fougueux", "Frondeur", "Adroit", "Cyclone", "Sirocco" et "Mistral"[note].